Écriture‎ > ‎Textes‎ > ‎

Invitation à la danse

publié le 21 sept. 2011 à 09:38 par Claire Selva   [ mis à jour : 30 sept. 2011 à 14:16 ]
Jour du voyage d'approche
Je voudrais approcher
le cœur spirituel de mon être.

J'emprunte les routes unes à unes, elles contournent, elles détournent. Elles me laissent le temps. Indénombrables heures, défilé ininterrompu de minutes, qui s'écoulent. Je suis accompagnée à la gare. La séparation est inquiétante. Abandonner momentanément les repères, accepter de laisser les marques sur le quai. Je prends place dans le train et le trajet s'apparente, déjà, à une aventure sauvage. Enlisée dans les eaux boueuses d'une rivière souterraine asphyxiée, ma vie, depuis longtemps, ne m'avait plus offert, un voyage aussi extravagant. La panique régulièrement me surprend. La voix intérieure, tyrannique, ordonne la méfiance, garantit l'échec pour cette exploration qu'elle juge durement, absurde.

"N'ayez pas peur des erreurs il n'en existe pas"
La phrase est simple.
La phrase est belle.
Vérité accessible,
sans prétention.
J'aime son tempo
Qu'il fasse partie de moi.

Les paysages défilent à l'allure d'un train à grande vitesse. Immobile sur mon siège numéroté, je réalise que le voyage au pays du monde intérieur est amorcé. La seule attitude à adopter maintenant est de laisser filer :
"File la laine, filent les jours
Garde ma peine et mon amour
Livre d'images des rêves lourds
Ouvre la page à l'éternel retour"

Le pouvoir évocateur d'une chanson est considérable. Je me souviens de l'émotion intense, palpable qui s'emparait de l'espace vital de notre noyau familial, restreint, à trois, mon père ma mère et moi. Mon père ne chantait pas la chanson, il vivait la chanson en partageant avec nous, sans réserve, sa sensibilité et son amour. La fenêtre du train est comme le cadre d'une toile, rehaussée par le liseré orangé des rideaux. Je contemple son œuvre. Sensation de douceur suggérée par un décor qui, au fil des minutes, interprète une mélodie aux sonorités méditerranéennes. Méditerranéennes sont également mes racines, ancrées dans la terre profonde de l'Italie et de l'Espagne.